Vous êtes ici

Conseil

Comment choisir un sèche-serviettes ?

Devenu un incontournable de la salle de bains et utile aussi dans la cuisine, le radiateur sèche-serviettes est un radiateur malin conçu pour assurer deux fonctions : chauffer la pièce qui l’accueille et chauffer/sécher les serviettes. Quand il est design, il offre une troisième fonction : la décoration. Mais quel sèche-serviettes choisir ?

Définition d'un radiateur sèche-serviettes

Le radiateur sèche-serviettes est un radiateur ingénieux, qui chauffe la salle de bains et chauffe la cuisine mais aussi les serviettes et torchons que l’on dépose sur ses tubes ronds ou plats (sèche-serviettes « échelle » ou asymétrique) ou que l’on accroche à des patères ou porte-serviettes ajoutés (sèche-serviettes à façade lisse). Il peut être équipé (ou pas) d’un soufflant, qui est un appareil intégré supplémentaire de 1 000 W destiné à faire monter rapidement et ponctuellement la température de la salle de bains.

Une fonction chauffage de la salle de bains

Soyons clairs : un radiateur sèche-serviettes n’est pas un simple porte-serviettes chauffant. C’est avant tout un radiateur. Il est donc capable de chauffer la salle de bains et de remplacer tout radiateur existant, qu’il soit électrique ou à eau chaude. D’ailleurs, en France, les radiateurs sèche-serviettes affichant la marque NF, doivent répondre à 2 normes distinctes : « radiateur » et « sèche serviettes » dès lors que leur puissance est supérieure à 300 W. Ils ont été contrôlés quant à leurs capacités à chauffer la salle de bains qui les abrite et à sécher les serviettes qu’ils reçoivent en toute sécurité.

Une fonction séchage des serviettes

Car le radiateur sèche-serviettes sèche véritablement les serviettes mouillées posées sur ses tubes chauds. Avec lui, pas de risque qu’elles restent humides et sentent le « mal séché ». Bien sûr, un sèche-serviettes n’est pas un sèche-linge et, trop chargé, il peut avoir du mal à remplir sa fonction de séchage. Mais normalement utilisé, il est très efficace et, s’il est de bonne qualité, dispose d’un double revêtement de protection (cataphorèse et époxy, comme une carrosserie de voiture), sur lequel les serviettes sèchent sans problème, le limiteur thermique de sécurité évitant tout risque de surchauffe.

 

Radiateur sèche-serviettes à eau chaude, électrique ou mixte : le choix de l'énergie

 

Quel que soit leur mode de chauffage, tous les logements peuvent être équipés d’un radiateur sèche-serviettes. Branché sur le réseau électrique, le sèche-serviettes électrique, hermétiquement fermé, fonctionne de façon « autonome » et dispose de son propre régulateur programmateur ou une télécommande programmable.

Le sèche-serviettes à eau chaude (ou de chauffage central) est, comme les autres radiateurs de la maison, raccordé au circuit hydraulique, donc alimenté par la chaudière (gaz, fioul ou bois), par la pompe à chaleur ou par le système de chauffage collectif de l’immeuble. Il est équipé d’un robinet simple (manuel) ou thermostatique, le mieux étant de le coordonner à la finition du sèche-serviettes (c’est mieux !). Il est sélectionné en fonction de la puissance nécessaire, mais aussi du type de raccordement à réaliser (emplacements des alimentations aller/retour), de manière à limiter les tuyauteries apparentes et à assurer l’esthétique de l’ensemble.

Le radiateur sèche-serviettes mixte est un sèche-serviettes à eau chaude intégrant une résistance électrique et associé à une régulation : l’hiver, c’est l’eau de la chaudière (ou la pompe à chaleur) qui l’alimente, tandis qu’en demi-saison, lorsque celle-ci est arrêtée, la résistance électrique intégrée dans le radiateur prend le relais et le sèche-serviettes est alors piloté par un boitier de commande intégré ou une télécommande programmable.


Design et forme : sèche-serviettes échelle, asymétrique, pivotant, panneau, claustra ?

 

Le sèche-serviettes échelle est le plus connu des modèles, et le plus ancien (inventé par Acova !). Il est idéal dans les salles de bains familiales, parce qu’il a l’avantage de pouvoir recevoir de nombreuses serviettes. Il est proposé dans de nombreuses finitions et dimensions – à partir de 40 cm de largeur et en faible hauteur, pour une pose en allège de fenêtre, sur le côté d’un îlot en cuisine, dans les toilettes, les petites salles d’eau… Il est à tubes ronds droits ou galbés pour faciliter l’insertion des serviettes, ou bien à tubes plats pour un aspect plus contemporain. (Voir nos modèles Karena Spa, Altaï Spa, Cala et Atoll Spa)

 

En version économique, le sèche-serviettes échelle est fixé au mur à l’aide de consoles murales insérées entre deux tubes. Lorsque l’on monte en gamme, les consoles sont souvent cachées derrière les collecteurs, pour une esthétique plus épurée et laisser plus de place de séchage aux serviettes. Quand elles sont réglables en profondeur, ces consoles s’adaptent au carrelage mural qui n’habille parfois qu’une partie du mur (par exemple lorsqu’il est posé en soubassement)

 

 

      

Le sèche-serviettes rétro, fort en dé co, est un élément clé des salles de bains de style. Ces radiateurs au design typé affichent parfois des puissances assez faibles, assurant une capacité de chauffage qui peut être limitée pour les grandes salles de bains. Dans ce cas, ils assurent le séchage des serviettes plus que le chauffage. (Voir notre modèle Navy)

 

Le sèche-serviettes asymétrique est ouvert sur un côté (à gauche ou à droite, au choix) afin de faciliter la pose des serviettes. Lorsqu’il est pivotant, l’ouverture à plus de 90° rend encore plus aisée la pose et la prise des serviettes ; l’entretien devient également un jeu d’enfants pour accéder au dos du radiateur. Le sèche-serviettes asymétrique est bienvenu dans les salles de bains familiales

 

 

Le sèche-serviettes à façade lisse est soit percé de deux ou trois ouvertures destinées à accueillir les serviettes, soit équipé d’une ou deux barres porte-serviettes ou de patères. Il présente souvent un design très contemporain, lié à sa finition (métal, aluminium, couleur…). Il peut être habillé d’un miroir, qui ajoute une nouvelle fonction au radiateur. Le sèche-serviettes à façade lisse est soit percé de deux ou trois ouvertures destinées à accueillir les serviettes, soit équipé d’une ou deux barres porte-serviettes ou de patères. Il présente souvent un design très contemporain, lié à sa finition (métal, aluminium, couleur…). Il peut être habillé d’un miroir, qui ajoute une nouvelle fonction au radiateur. (Voir nos modèles Folio Glass, Altima Spa)

 

Quand il est prolongé par des pieds permettant une fixation au sol, le radiateur sèche-serviettes échelle peut être transformé en claustra : il est alors fixé à la perpendiculaire du mur, et non pas contre le mur. Une solution à étudier pour, dans la salle de bains, séparer sans cloisonner.

 

Les options de confort et de déco des sèche-serviettes

Chez les fabricants spécialistes du chauffage, les radiateurs sèche-serviettes électriques, à eau chaude ou mixtes, sont souvent proposés avec des options ou des formes qui permettent d’améliorer l’usage et le confort.

Un sèche-serviettes avec soufflant intégré

 

Sur un radiateur sèche-serviettes à eau chaude, le soufflant permet de bénéficier d’un apport de chaleur à la demande, notamment en demi-saison, quand la chaudière est coupée et qu’il peut encore faire froid. Le soufflant joue le même rôle que la résistance du sèche-serviettes mixte, auquel il peut se substituer. Sur les modèles électriques, le soufflant permet de couper le radiateur sèche-serviettes en demi-saison en palliant les éventuels besoins ponctuels de chaleur dans la salle de bains, à l’automne ou au printemps. Mais il peut également fonctionner en même temps que lui, permettant d’obtenir un boost immédiat de chaleur. Tout savoir sur les sèche-serviettes soufflant.

 

Des accessoires pratiques

Grâce aux patères et barres porte-serviettes proposées le plus souvent en option, on ajoute de la fonctionnalité à un radiateur sèche-serviettes ou à un radiateur à façade lisse, dans la salle de bains, mais aussi dans la cuisine pour accrocher les torchons. Selon les modèles, ces accessoires sont aimantés ou fixés entre deux barres. Il existe également des tablettes porte-serviettes horizontales qui permettent de stocker ou chauffer plus de serviettes, mais aussi de sécher du petit linge.

 

A chaque design sa capacité de pose des serviettes

 

Les formes des radiateurs sèche-serviettes conditionnent beaucoup la capacité de pose en serviettes. Les modèles tubulaires (plats ou ronds) sont propices à recevoir plusieurs serviettes car ils ont des espaces entre les barres plus nombreux pour y glisser les serviettes ; les modèles plus contemporains à façade lisse ont une capacité d’étendage souvent plus réduite. Pensez-y si vous avez une famille nombreuse ! Veillez toutefois à ne pas utiliser un radiateur sèche serviettes comme un sèche linge, l’usage n’est pas le même.

 

 

Un sèche-serviettes en couleur

Les sèche-serviettes échelles ou à façade lisse sont parfois proposés dans des finitions originales, qui permettent leur personnalisation. A commencer par la couleur, que Acova décline, pour une somme modique, dans une palette de 50 teintes, ainsi que les finitions d’exception, comme le chromé, l’inox et l’aluminium.

Une commande accessible

Les sèche-serviettes sont généralement des radiateurs hauts et étroits, dont la commande de régulation, située en partie basse sur les versions « économiques », nécessite de se baisser. Ce n’est pas toujours pratique, en particulier pour les personnes âgées ou à mobilité réduite. C’est également moins pratique pour passer l’aspirateur ou nettoyer le sol. D’où l’intérêt des commandes à distance, fixées au mur à la manière d’un thermostat ou posées sur un meuble à proximité. Ces commandes sont verrouillables pour éviter que les enfants ne jouent avec. Le boitier déporté améliore également le design du radiateur, libéré de toute commande. Les serviettes peuvent se poser sans gêne provoquée par une  commande de régulation.

 

Les différents types de sèche-serviettes électriques

 

Les technologies et matériaux qui composent les sèche-serviettes (corps de chauffe) sont variés : sèche-serviettes en aluminium, carbone, pierre reconstituée ou verre, sèche-serviettes avec ou sans inertie…, l’offre est large. Notons que l’inertie, toujours mise en avant s’agissant des radiateurs électriques classiques, ne l’est plus pour les sèche-serviettes ! Pourtant, cette inertie participe grandement au confort thermique, plus nécessaire dans la salle de bains que dans les autres pièces de la maison.

 

Soufflants, convecteurs et panneaux rayonnants avec porte-serviettes : surtout des appareils d'appoint

Même s’ils sont parfois appelés radiateurs sèche serviettes, les simples soufflants équipés d’un accessoire porte-serviettes n’ont pas l’efficacité d’un véritable radiateur.  Ces appareils, la plupart du temps assez bon marché, sont adaptés à des besoins de chauffage d’appoint ou usages très ponctuels.

Dans le cas des convecteurs et panneaux rayonnants avec porte-serviettes, il s’agit d’appareils de chauffage type convecteurs ou panneaux rayonnants transformés en sèche-serviettes : ils sont munis de barres porte-serviettes et leur format est vertical.

Ils fonctionnent comme leurs homologues classiques, à savoir par convection essentiellement : l’air froid entre par le bas de l’appareil, est réchauffé en passant au travers de la résistance électrique, puis ressort par une grille située en partie haute. L’air ambiant ainsi brassé est réchauffé, mais il est aussi asséché. Les convecteurs et panneaux rayonnants ne procurent donc pas le confort de rayonnement d’un véritable radiateur à inertie. Le niveau de confort est médiocre, d’autant plus perceptible que l’on se trouve dénudé dans la salle de bains.

Sachez également que le séchage des serviettes est moins rapide et peu efficace sur des accessoires non chauffants (barres porte-serviettes), tandis qu’une serviette posée sur des éléments eux-mêmes chauffants sera vite sèche et bien chaude.

 

Les sèches-serviettes à inertie fluide : l'assurance du confort et d'un séchage efficace

Nombre de sèche-serviettes électriques sont à inertie fluide, notamment les modèles en acier à tubes ronds ou à tubes plats, ainsi que certains sèche-serviettes format panneau derrière la façade desquels se cachent des tubes remplis d’un fluide caloporteur. Et c’est tant mieux, car cette technologie procure le meilleur confort. Grâce au rayonnement émis sur toute la surface du radiateur, elle procure un confort de même nature que celui d’un radiateur de chauffage central tout en offrant une vraie fonction sèche-serviettes.

Comme tous les radiateurs électriques à inertie fluide, le sèche-serviettes est rempli d’une huile minérale inaltérable qui fait office de fluide caloporteur dans lequel est immergé la résistance électrique. Lorsque celle-ci est activée, le fluide se réchauffe, la chaleur irriguant progressivement tout le radiateur, qui atteint sa température de croisière au bout d’une vingtaine de minutes. La chaleur, essentiellement diffusée par rayonnement, est douce, constante et homogène. Elle n’assèche pas l’air et ne le met pas en mouvement. Les murs restent propres et les poussières ne brûlent pas. Le bien-être thermique est assuré.

Et ce n’est pas parce qu’un radiateur est recouvert de plusieurs serviettes qu’il ne peut pas, en plus, chauffer la salle de bains… c’est faux ! la technologie fluide privilégie le rayonnement, et les calories emmagasinées par les serviettes chaudes se diffusent à leur tour dans la pièce pour la chauffer. Aucune calorie ne se perd !

 

Les sèche-serviettes sans fluide caloporteur

Il existe des sèche-serviettes « échelles » sans fluide caloporteur à lintérieur. Ces appareils ont une capacité de rayonnement inférieure aux radiateurs sèche serviettes à inertie fluide, la température est moins homogène dans la salle de bains. Ils sont adaptés aux salles de bains ou cuisines bien isolées ou à usage intermittent, par exemple situées dans une résidence secondaire.

Plutôt haut de gamme, certains radiateurs à façade lisse sans fluide caloporteur peuvent être équipés de patères, de barres porte-serviettes et sont ainsi transformés en radiateurs de salle de bains. Dautres modèles à façades lisses sont évidés de manière à permettre la dépose des serviettes.

 

Déterminer la puissance d'un radiateur sèche-serviettes

Pour choisir un radiateur sèche-serviettes, on commence par déterminer sa puissance et, en fonction de celle-ci, on choisit les dimensions qui conviennent, c’est-à-dire la hauteur et la largeur adaptées à la salle de bains.

La puissance d’un sèche-serviettes, donnée en watts, est évaluée, comme celle de tous les radiateurs, en fonction de la localisation de la maison (région, altitude), de son niveau d’isolation, du volume de la salle de bains (surface x hauteur sous plafond), du nombre de parois de la pièce donnant sur l’extérieur et de la présence ou non d’une ou de plusieurs fenêtres. Dans la salle de bains, où l’on a besoin d’avoir plus chaud que partout ailleurs dans la maison, la puissance est généralement majorée, d’environ 30 %. Acova propose un calculateur, qui prend en compte ces différents paramètres.

 

Les normes électriques et de sécurité

Comme pour tous les radiateurs électriques, il est recommandé de choisir un sèche-serviettes électrique affichant à minima la marque NF Electricité, qui garantit le niveau de sécurité de l’appareil (tension, puissance, classe d’isolation, fréquence, indice de protection IP). S’il est certifié NF Electricité Performance, c’est encore mieux : la finesse et la stabilité de la régulation sont garanties, ainsi que l’homogénéité de la température de surface de la façade. Des fonctions supplémentaires, comme la détection d’ouverture de fenêtre, permettent de réduire encore la consommation d’électricité.

Dans le cas d’un sèche-serviettes à eau chaude, il est recommandé de choisir un modèle affichant la marque NF Eau Chaude. C’est une démarche volontaire des fabricants qui garantit un mode de fabrication contrôlé et d’un niveau de qualité minimum.

 

Où installer un radiateur sèche-serviettes électrique ?

Concernant la sécurité électrique, selon la norme C15-100, le sèche-serviettes électrique, lorsqu’il est de classe II (double sécurité électrique), peut être installé dans le volume 2 de la salle de bains (c’est-à-dire dans un espace de 60 cm autour de la baignoire et de l’emprise de la douche), à condition que son boîtier d’alimentation (ainsi que la prise et la sortie de câble) soit positionné en dehors de celui-ci, c’est-à-dire au-delà du volume 2. Lorsqu’il est de classe I, le sèche-serviettes doit être installé en zone 3. En zone 0 (dans la baignoire ou la douche) et dans le volume caché (sous la baignoire et la douche) et zone 1 (au-dessus de la baignoire et de la douche), l’installation du sèche-serviettes est interdite.

 

Réguler son sèche-serviettes

Le radiateur sèche-serviettes à eau chaude n’est généralement pas livré avec son robinet, manuel ou thermostatique. Sauf certains fabricants comme Acova sur leurs modèles haut de gamme, qui intègrent le robinet thermostatique (tête et robinet) afin de préserver le design de l’ensemble. Cela permet de maintenir une bonne température dans la salle de bains et de protéger le circulateur du réseau de chauffage dans le cas où tous les robinets thermostatiques des radiateurs de la maison se fermeraient en même temps.

En revanche, le radiateur sèche-serviettes électrique doit être équipé d’un thermostat programmable, parfois appelés «programmateur », afin d’assurer le contrôle des périodes de chauffage et d’effectuer des baisses de température à certaines heures (la nuit ou durant les périodes d’inoccupation). Si le logement est équipé d’un fil pilote ou d’une centrale de régulation, le sèche-serviettes peut êtrecommandé de façon centralisée avec les autres radiateurs électriques. Sinon, on utilise la commande de régulation embarquée sur le sèche-serviettes ou, mieux, une commande à distance, ou télécommande, pratique pour programmer son chauffage. Ensuite, la télécommande reste à portée de main, insérée dans son support mural ou posée sur un socle sur le plan de toilette dans la salle

 

Sèche-serviettes connecté ou connectable

Lorsqu’il est connecté via une box wifi, le sèche-serviettes peut être commandé à distance via une application sur smartphone, pour une adaptation de la température de la salle de bains en fonction des besoins. Pratique quand on part en week-end ! Il existe plusieurs solutions comme le programmateur connecté Acova Heatzy, qui utilise la box du foyer en toute simplicité. 

 

Essayez votre radiateur sèche-serviettes chez vous en réalité augmentée avec notre application mobile MyAcova3D.